Un mois après son entrée au gouvernement, le fils du président congolais Denis Sassou-Nguesso dans le bain de l’action ministérielle. Denis Christel Sassou-Nguesso a pris la parole ce vendredi 18 juin sur l’un des dossiers majeurs de son portefeuille de ministre : la promotion du partenariat public-privé.

À l’occasion d’une « prise de contact » avec les acteurs économiques, Denis Chrsitel Sassou-Nguesso a appelé les opérateurs nationaux et étrangers à diversifier leurs investissements dans le pays qui reste largement dépendant du pétrole. 

« La coopération et le partenariat seront au cœur de notre engagement, déclare le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du Partenariat public-privé. Je vous invite désormais à aller plus loin dans vos investissements, en diversifiant vos activités. Et il apparaît clairement, aujourd’hui, que les partenariats public-privé s’imposent, non seulement dans le cadre de la performance de notre administration publique, mais aussi et surtout pour contribuer fortement à rendre notre économie beaucoup plus résiliente, car nos déséquilibres macroéconomiques commandent que nous fassions désormais autrement. »

Protéger les investisseurs

En retour, le ministre et fils du président promet de travailler à protéger tous les investissements. « Notre priorité est d’établir un cadre juridique relatif au marché de partenariat public-privé, pour assurer et rassurer les investisseurs, en protégeant leurs investissements. »

close

Afrikili.tv vôtre chaîne d'opinions

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire